Tout ce qu’il faut savoir sur la retraite complémentaire d’un senior

Mieux vaut avoir une bonne base de retraite quand on arrive à la fin d’une carrière. Pour les seniors, la connaissance de tous les droits en matière de retraite complémentaire devrait aider dans leurs démarches pour réclamer leur dus. Relevé de carrière, régime Arrco, faites le plein de connaissance de vos droits en matière de retraite complémentaire.

La fusion de deux régimes Agirc et Arrco

Généralement, les personnes qui exercent dans le privé sont affiliées à la retraite complémentaire Arrco. Par ailleurs, les cadres font également une cotisation à l’Agirc avec un plafond mensuel de 3311€ en 2018. À partir du mois de janvier 2019, ces deux régimes c’est-à-dire l’Arrco et l’Agirc ne feront plus qu’un. Dans ce nouveau système, votre pension sera déterminée en fonction des points que vous aurez accumulés à l’heure de votre retraite. L’évaluation de points se fait directement sur le site commun d’agirc-arrco.

L’information par courrier postal à partir de 55 ans

Actuellement, il est désormais possible de faire un suivi de l’estimation de ses pensions lors de sa retraite. En effet, à partir de l’âge de 55 ans, chaque salarié recevra un courrier postal pour l’estimation indicative globale EIG de sa pension. Ainsi, avec cette information, ils pourraient déjà prévoir leur futur selon l’évolution de leurs revenus et des moments d’inactivité (chômage).

Comment obtenir une retraite complémentaire sans abattement ?

L’assurance tient compte d’une certaine durée de cotisations qui est de 166 trimestres pour tout nouveau retraité qui réclame leur pension à taux plein. Par exemple, c’est le cas pour les personnes nées en 1955, 1956 et 1957. Dans le cas contraire, l’abattement varie de 0,78 à 0,99.

Un report de départ en retraite est associé à un bonus

Par ailleurs, sachez également le report de départ à la retraite permet de gagner un bonus sur la pension. Ainsi, si vous continuez à travailler au-delà du départ légal, vous bénéficierez d’une pension à taux plein de l’ordre de 10% sur 2 ans de report qui est majoré de 10% pour chaque année supplémentaire. Sachez toutefois que ce régime n’est profitable que pour la première année de retraite. Cela veut dire que si vous partez à l’âge de 65 ans, vous aurez un bonus de 20% sur votre retraite (3 ans de report) qui va s’arrêter à l’année suivante.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart