Quelles sont les relations intraspécifiques ?

123
Partager :

Diverses relations peuvent exister entre les individus d’une même espèce animale ou végétale donnée. Il s’agit là des relations intraspécifiques. À travers cet article, nous vous développerons les différentes relations intraspécifiques existantes.

La compétition

La compétition est une relation entre les individus d’une même espèce ou d’espèces différentes qui ont besoin des mêmes ressources. Elle est intraspécifique dans le premier cas (mêmes espèces) et interspécifique dans le second (espèces différentes). Lorsque nous parlons de ressources, nous faisons allusions à la nourriture, à l’eau, etc. Aussi, dans une relation intraspécifique, les individus peuvent également entrer en compétition pour l’accès à un territoire ou à la reproduction. C’est le cas des cerfs mâles qui, au moment du rut, s’affrontent dans un combat. Et seuls les vainqueurs pourront se reproduire.

A lire également : Pourquoi les relations amoureuses durent-elles moins longtemps aujourd'hui ?

La prédation

Généralement, la prédation est une relation au cours de laquelle une espèce (le prédateur) en consomme une autre (la proie). Par ailleurs, elle peut avoir lieu entre carnivores ou entre herbivores. Aussi, la prédation joue un rôle important quant à la régulation des effectifs de proies et de prédateurs. En effet, quand le nombre de proies est important, alors la population des prédateurs augmente en conséquence. Aussi, cette augmentation du nombre de prédateurs entrainera une diminution du nombre de proies. Au bout d’un moment, les prédateurs ne parviendront pas tous à se nourrir. Par conséquent, leur population diminuera, et celle des proies augmentera. Puis le cycle reprend.

A voir aussi : Comment organiser une cérémonie d'hommage ?

Le parasitisme et le mutualisme

C’est une interaction dans laquelle une espèce (parasite) profite d’une autre espèce (hôte) en lui étant nuisible. Contrairement au prédateur, le parasite ne va pas tuer son hôte parce que sa survie en dépend. Ainsi, vous pourriez remarquer que le parasite vit à l’intérieur de son hôte (endoparasite). Aussi, elle peut vivre sur son hôte (ectoparasite).

Le mutualisme est une association durable entre les individus d’espèces différentes qui vont chacun tirer un bénéfice de cette relation. Aussi, ce type de relation peut conduire à une coévolution. C’est-à-dire des transformations qui se produisent au cours de l’évolution entre deux espèces ou plus. Et ce, suite aux influences qu’elles ont l’une sur l’autre.

Le commensalisme et la symbiose

Le commensalisme est une interaction entre deux espèces, avantageuse pour l’une (le commensal) et neutre pour l’autre. La présence ou non du commensal ne nuit en rien à la santé de l’hôte. C’est le cas des balanes qui se posent sur les baleines sans leur nuire.

La symbiose est une association intime durable entre les organismes d’espèces différentes. Ces derniers vont le plus souvent, bénéficier chacun de cette interaction. C’est le cas des Lichens qui correspondent à l’union entre un champignon et une algue ou une cyanobactérie.

Partager :