Trous de mémoire : les raisons les plus fréquentes

1166
Partager :

Un trou de mémoire est le dysfonctionnement du cerveau d’une personne qui s’apprécie par une perte de mémoire à court, moyen ou long terme. Cela peut être dû à plusieurs raisons. Quelles sont-elles ? Éléments de réponse !

Raisons les plus fréquentes des trous de mémoire classiques

Généralement, il arrive de ne pas se rappeler quelqu’un, d’un souvenir, du nom d’un film ou d’un objet instantanément. En conséquence, il y a un blanc momentané qui survient et aucun mot ne vous vient au bout de la langue. Ces situations sont appelées des trous de mémoire classiques.

Lire également : Aménagement salle de bain seniors : conseils et aides financières

Un état émotionnel second

Un trou de mémoire se justifie par un état émotionnel instable ou par le stress. Par exemple, lorsque vous êtes stressé avant un examen ou un exposé, il est difficile de se rappeler les mots.

Il en est de même si vous êtes stressé par un public devant lequel vous devez prendre la parole. C’est également le cas, lorsque vous apprenez une nouvelle déstabilisante avant une présentation. Ces raisons sont très fréquentes et justifient les trous de mémoire classiques.

A lire aussi : Incontinence chez les seniors : quelles solutions privilégier ?

L’excès de contrôle

L’excès de contrôle est l’une des raisons les plus fréquentes des trous de mémoire. En effet, ce phénomène émane de la peur de se tromper. De ce fait, il est possible que vous ayez des attitudes visant à vous parfaire régulièrement. Ce faisant, le cerveau est stressé et est sujet à certains trous de mémoire. D’autres raisons fréquentes sont aussi la fatigue, le manque de sommeil ou la dépression.

Raisons les plus fréquentes des trous de mémoire graves

Trous de mémoire

Outre les trous de mémoire classiques, il est possible qu’un individu souffre des trous de mémoire graves. Dans ce cadre, les causes de ce phénomène sont légion. Elles sont généralement de sources pathologiques.

Raisons médicamenteuses et alimentaires

L’usage de certains médicaments précisément des somnifères, des antihistaminiques ou des anxiolytiques peut-être à l’origine d’un trou de mémoire. Deuxièmement, cela peut être dû à la consommation de l’alcool ou du tabac.

De plus, la carence alimentaire en vitamine B1 et B12 peut rapidement causer des trous de mémoire. Aussi, il se peut que vous soyez victime d’un traumatisme crânien. Cela a une incidence directe sur votre cerveau ; d’où des trous de mémoire.

Les maladies affectant la mémoire

L’autre raison très fréquente des trous de mémoire est la maladie. En réalité, ces phénomènes surviennent à cause de l’effet ou du traitement de ces maladies. Au nombre de ces pathologies, vous avez : le manque d’oxygénation du cerveau, les infections et les tumeurs du cerveau. Les interventions chirurgicales importantes créent également des trous de mémoire. À cela s’ajoutent les démences vasculaires et apparentes.

Comment prévenir les trous de mémoire : astuces et conseils

Les trous de mémoire peuvent être une source d’angoisse pour les personnes qui en sont victimes. Mais il faut prendre en compte que tout comme une alimentation saine constitue un facteur clé dans la lutte contre les trous de mémoire, l’exercice physique régulier est aussi essentiel pour garder un esprit sain. Lorsque nous pratiquons une activité sportive, notre corps libère des endorphines qui stimulent la croissance neuronale et renforcent ainsi les capacités mnésiques.

La stimulation cérébrale est également importante. Il faut continuellement stimuler son cerveau afin d’éviter tout risque d’atrophie cognitive. Pour cela, il existe différentes astuces simples à appliquer : jouer aux jeux de société ou aux échecs par exemple, lire régulièrement des livres différents ou encore apprendre une nouvelle langue.

• la balise ‘h3’ après ‘à prendre’ doit être supprimée,
• l’URL de l’image doit être corrigé pour enlever les espaces et les points dans le nom de domaine,
• la balise ‘h3’ avant ‘il faut continuellement stimuler’ doit être supprimée,
• la majuscule en début de phrase ‘il est essentiel qu.’ doit être corrigée.

Les traitements possibles pour les troubles de la mémoire : médicaments et thérapies

Les traitements possibles pour les troubles de la mémoire sont nombreux et divers. Les médicaments constituent un premier recours lorsqu’il s’agit de traiter les trous de mémoire, notamment lorsque ces derniers ont une origine organique (par exemple dans le cas d’un Alzheimer précoce). Les médicaments appelés inhibiteurs cholinestérasiques, tels que l’Aricept ou l’Exelon, agissent en augmentant la quantité d’un produit chimique du cerveau qui est capital pour la mémorisation.

Il faut prendre en compte qu’il existe aussi des solutions naturelles, telles que les compléments alimentaires à visée cognitive. Ceux-ci peuvent être efficaces pour stimuler les capacités mentales et améliorer ainsi la qualité de vie des personnes souffrant de troubles mnésiques. Des ingrédients actifs comme le ginkgo biloba ou encore le bacopa monnieri ont fait leurs preuves dans ce domaine.

Il est possible d’avoir recours aux thérapies non-médicamenteuses. La thérapie cognitivo-comportementale peut aider à apprendre comment compenser efficacement ses perturbations mnésiques au quotidien. Elle peut, par exemple, consister en des exercices permettant à un patient atteint d’amnésie rétrograde • incapacité à se rappeler des événements antérieurs • comment reconstruire son passé grâce aux indices disponibles.

Il faut toutefois prendre garde à ne pas considérer ces traitements comme des solutions miraculeuses. Les troubles de la mémoire sont souvent complexes et multifactoriels, nécessitant une prise en charge globale et personnalisée pour être correctement traités.

Partager :