Comment calculer sa retraite à la Carpimko ?

122
Partager :

La caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (CARPIMKO), est la structure chargée de gérer la retraite des auxiliaires médicaux. Le calcul de cette retraite est fait selon certains critères. Plus de détails dans ce contenu.

Tenir compte du nombre de points acquis

Pour calculer votre retraite à la Carpimko, vous devez initialement prendre en considération le nombre de points que vous aurez acquis, tout au long de votre carrière. Pour une retraite complémentaire, on estime ce nombre proportionnellement à votre classe de cotisation. Celle-ci, étant déterminée en fonction de vos revenus professionnels.

A lire également : Tout ce qu’il faut savoir sur la retraite complémentaire d’un senior

Toutefois, cette méthode d’estimation n’est valable que depuis le 1er janvier 2004. Par ailleurs, si vous étiez en activité bien avant cette date, vous devez considérer chaque trimestre antérieur validé comme valant 100 points. Vous pouvez egalement bénéficier de points supplémentaires selon certaines incapacités.

Par exemple, si vous êtes une femme, vous êtes susceptible d’obtenir 100 points en plus, au titre du trimestre civil au cours duquel survient un accouchement. De même, vous devez prendre en compte 200 points supplémentaires par année civile concernée, si vous avez été atteint d’invalidité, vous obligeant à avoir recours à l’assistance d’une tierce personne.

A lire aussi : C'est quoi la retraite de base ?

Tenir compte de la valeur du point au moment du départ à la retraite

Chaque point acquis a une certaine valeur. Celle-ci est calculée selon certains critères déterminés par la Carpimko, et est susceptible de varier chaque année. Cette année, pour un régime complémentaire, la valeur du point est fixée à 20,38 €.

Connaître son taux de pension

Le taux de pension peut s’avérer un élément déterminant dans le calcul de votre retraite à la Carpimko. Généralement, il est de 100%. Dans ce cas, il s’agit de taux plein.  Mais lorsque votre pension subit de minoration, ce taux peut descendre plus bas.

Le taux plein est accordé dans un premier temps, en fonction de l’âge de l’assuré ou selon la génération à laquelle il appartient. Par exemple, si vous êtes né en 1955 ou antérieurement, vous bénéficierez d’une retraite complémentaire à taux plein à 65 ans.

Il est egalement accordé en fonction de l’âge légal minimum d’ouverture du droit déterminé et selon la génération. Ceci, à condition que vous justifiez de la durée d’assurance prévue dans le régime de base. Lorsque ces deux conditions ne sont pas respectées, la pension subit un abattement en fonction du nombre d’année restante pour atteindre le taux plein.

La formule universelle pour calculer votre retraite à la Carpimko, tient compte du produit de ces trois éléments. Ceci dit, on obtient la formule suivante :

Retraite = Nombre de points acquis X Valeur du point X Taux de pension.

Partager :