Comprendre l’intelligence supérieure et le trouble borderline

165
Partager :
Comprendre l'intelligence supérieure et le trouble borderline

Le trouble borderline est un diagnostic souvent mal interprété, dont les sujets sont majoritairement des femmes. Ayant plusieurs causes, le trouble borderline est souvent associé à une intelligence supérieure et peut être perçu comme étant un réel atout pour les personnes atteintes.

Dans d’autres cas bien spécifiques, il s’agirait d’un fardeau lourd à porter. Envie d’en savoir davantage ? Lisez cet article pour comprendre l’intelligence supérieure et le trouble borderline.

A voir aussi : Trous de mémoire : les raisons les plus fréquentes

Intelligence supérieure et trouble borderline : qu’est-ce que c’est ?

Le trouble borderline, également appelé trouble de la personnalité limite (TPL), est une affection psychologique qui se manifeste par une intelligence supérieure à la moyenne. Elle se caractérise notamment par une tendance constante à l’instabilité, l’hypersensibilité dans les relations interpersonnelles et des fluctuations d’humeur extrêmes.

Plusieurs causes ont été identifiées pour expliquer le diagnostic du trouble de la personnalité limite. La plus connue est l’ensemble des stress vécus dans la petite enfance. Il peut aussi s’agir de génétique, car le trouble borderline semble clairement avoir une composante héréditaire.

A voir aussi : Les conséquences néfastes de la sédentarité chez les personnes âgées

Dans d’autres cas, ce trouble d’intelligence supérieure borderline peut être dû à des perturbations des fonctions de régulation du système cérébral et du système des neuropeptides. Toutefois, cette cause est moins fréquente chez la plupart des personnes atteintes du trouble de la personnalité limite.

Comment reconnaît-on l’intelligence supérieure borderline ?

Quand on s’intéresse à la symptomatologie des troubles de l’intelligence supérieure borderline, il y a plusieurs signes indicateurs. Voici une liste non exhaustive de signes d’un trouble borderline :

  • Peur accrue de l’abandon ;
  • Curiosité insatiable ;
  • Empathie profonde et sensibilité hors du commun ;
  • Sens d’humour subtil ;
  • Forte sensibilité aux nuances ;
  • Esprit créatif débordant ;
  • Modification fréquente de l’identité et de l’image de soi.

Comprendre l'intelligence supérieure et le trouble borderline

Les symptômes du trouble de la personnalité borderline varient d’une personne à une autre. Il est donc indispensable de se référer à l’avis d’un professionnel capable d’établir un tel diagnostic

Quels sont les atouts de l’intelligence supérieure borderline ?

Bien qu’elles soient sujettes à une grande sensibilité émotionnelle, les personnes présentant un trouble de la personnalité borderline ont quelques atouts intéressants.

Une personne atteinte de trouble borderline a une conscience aiguë d’elle-même. Elle peut ainsi identifier ses sentiments et est consciente de la manière dont ils l’affectent. Pour une personne ayant le TPB, la capacité d’avoir une passion intense pour une personne ou pour un centre d’intérêt est tout à fait naturelle.

Par ailleurs, les personnes ayant un trouble de la personnalité limite ont un fort côté empathique sur le plan social. Elles ont la capacité de ressentir les émotions des autres. Ce sont des personnes excitantes et vivantes, mais pour qui ces atouts peuvent rapidement se révéler problématiques.

Avoir une intelligence supérieure borderline est-il un fardeau ?

Les signes de l’intelligence supérieure borderline démontrent qu’il s’agit d’un cadeau, un atout associé à de meilleures choses. Toutefois, certains faits prouvent que ce type d’affection peut être envisageable comme étant un fardeau.

En effet, une personne dotée d’une intelligence supérieure à la moyenne peut connaître des problèmes tels que l’addiction aux drogues. Plusieurs études ont montré qu’avoir une intelligence supérieure borderline sont beaucoup plus sujettes aux maladies mentales (anxiété, dépression) liées à la surexcitabilité psychologique.

L’intelligence supérieure borderline peut devenir un cadeau empoisonné si elle induit une surexcitabilité physique chez la personne concernée, et conduit à une aggravation de la rumination et de l’inquiétude. Le TPL peut donc être à la fois un atout et un problème pour la personne qui en est dotée.

Partager :