Pourquoi les séniors ne sont pas séduits par les tablettes ?

Tandis que les générations Y et Z l’utilisent fréquemment, la tablette tactile connaît un succès plus mitigé auprès des seniors. L’IPad, lancé par le groupe Apple en 2010 est, à ce jour, le modèle le plus connu. Néanmoins, en dépit de toutes les fonctionnalités qu’une tablette peut proposer et de sa praticité, elle n’a pas réussi à séduire totalement les personnes âgées. Quelles sont les raisons de ce constat ?

Les seniors ne savent pas utiliser internet

Une tablette peut s’avérer être très utile… lorsque l’on sait s’en servir !  Onze millions de français, soit 17% de la population, sont touchés par ce qu’on appelle l’illectronisme. Ce terme est utilisé pour désigner la difficulté ou même l’incapacité d’utiliser des outils informatiques par manque de connaissances sur son fonctionnement.

Cependant, nous vivons dans une ère dans laquelle Internet est omniprésent, et donc dans laquelle savoir utiliser les appareils électroniques devient nécessaire notamment en ce qui concerne les démarches administratives (comme la déclaration de revenus) ou même les relations sociales. De ce fait, de nombreuses sociétés d’aide à la personne telles que Servizen ou Vivaservices, mais également des associations ou des ateliers lancés par les municipalités proposent aux seniors de les initier à l’utilisation d’un ordinateur et d’Internet. Pour les plus chanceux, les petits-enfants ou les proches qui ont beaucoup de patience feront de très bons professeurs ! Après tout, il n’y a pas d’âge pour apprendre.

Les inconvénients de la tablette

Aujourd’hui, le marché des tablettes pour séniors est vaste. La tablette est pratique, du fait de sa légèreté et son interface spécialement adaptée pour eux (grandes icones, principales fonctions mises en avant, jeux, etc…). Néanmoins, certains seniors considèrent qu’elle est très coûteuse par rapport à ce qui est proposé.

En effet, les prix des tablettes présentées par Quechoisir varient entre 230 et 529 euros, sans compter les éventuels frais liés à l’ajout de nouvelles fonctionnalités sur demande, telles que la 4G par exemple. Il s’agit donc d’un réel investissement, parfois même plus cher qu’un ordinateur portable. Autres inconvénients non négligeables de la tablette : la difficulté à traiter du texte et l’impossibilité d’imprimer des documents à partir de celle-ci. Cela pourrait aussi pousser le senior à opter pour un ordinateur plutôt qu’une tablette.

La peur des seniors face à la cybercriminalité

Sur Internet, personne n’est à l’abri d’une arnaque et encore moins les personnes âgées, qui sont la cible des cybercriminels en raison de leur manque de perspicacité. Les mails frauduleux tels que « Vous êtes le grand gagnant du jeu concours ! », « Cette offre expire prochainement », incitent les personnes âgées à partager leurs informations personnelles (coordonnées bancaires, adresse) avec des internautes malveillants. L’une des techniques les plus utilisées par les cybercriminels est le phishing. Face à cela, il existe de nombreuses solutions pour protéger non seulement les appareils électroniques de nos aînés des virus mais aussi leurs informations et leur permettre ainsi de naviguer de façon sécurisée sur le Web.

On peut citer par exemple McAfee, un éditeur de logiciel américain connu notamment pour son anti-virus, et son programme « Online Safety for Silver Surfers » (Sécurité en ligne pour les internautes seniors) lancé en 2014. En plus de la promotion de logiciels antivirus et de protection des données, des conseils du gouvernement français ont été partagés sur la plateforme du Gouvernement afin de protéger les internautes des cyberattaques. En raison de cette peur constante de se faire pirater, certains seniors n’osent pas utiliser Internet, ce qui peut également expliquer pourquoi ils n’utilisent pas de tablette.

Ils sont plus à l’aise avec la télévision

Parmi les différents types d’écran, on retrouve la télévision, très prisée par les séniors. D’après une étude publiée en 2019 par Nielsen, les personnes âgées sont les plus gros consommateurs d’écran, avec une moyenne de 11 heures par jour pour les plus de 60 ans. En effet, c’est leur écran de prédilection et c’est la source de divertissement et d’informations à laquelle elles sont le plus habituées.

En partant de ce constat, la société ZeeBox, par exemple, a imaginé d’en faire un support afin d’assurer directement et de façon simple l’interaction et la communication entre les seniors et leurs proches. Les familles peuvent envoyer des messages et des photos qui s’affichent à l’écran sans aucune manipulation et sans perturber leur programme. Pour les plus réticents aux nouveaux formats d’écran et à Internet, cette solution est idéale pour maintenir les relations entre les générations et garantir l’accès à l’information sans changer leurs habitudes.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart