Comment rassurer les enfants d’une personne âgée souffrante ?

126
Partager :

Profiter le plus longtemps possible de ses proches lorsqu’ils sont en bonne santé est un véritable bonheur. Cependant, les moments de joie laissent parfois place à de grands moments d’inquiétude. C’est le résultat de l’apparition de maladies chroniques et autres. Découvrez comment réconforter les proches d’une personne âgée qui souffre d’une maladie.

Présenter des solutions et des options

L’un des moyens pour rassurer les enfants consiste à leur présenter un éventail d’options pour gérer leur douleur. Cette démarche vise à démontrer l’engagement et la motivation à travailler avec les enfants et sa famille. De plus, vous rassurez les enfants en leur présentant une solution.

Lire également : Monte escalier : quelles sont les bonnes raisons d’en installer ?

En fait, l’importance est de rassurer l’enfant sur le fait que les choses peuvent être changées. Ceci en notant généralement que « si ça ne marche pas, on peut changer des choses… ajouter des choses… ». « On peut faire beaucoup plus pour améliorer les choses pour toi »

Ainsi, vous énoncez différentes options et la reconnaissance du fait qu’il pourrait y avoir un certain degré d’essais et d’erreurs. Ceci dans l’identification des meilleures options de gestion de la douleur. Ces actions peuvent être considérées comme un moyen important d’établir la confiance.

A lire en complément : Quels sont les différents types d’apprentissage chez le chien ?

Établir une relation et créer un sentiment d’aise avec l’enfant

L’établissement d’une relation et la création d’un sentiment d’aise avec chaque enfant est fondamental pour les rassurer. Ceci bien que le résultat final ait été axé sur la douleur. L’établissement de la relation englobe plus que la douleur. Cela doit se faire par l’approche, la considération et la création d’un sentiment de confort.

En général, il s’agit de « les mettre à l’aise et de les installer ». Dans ce cas il faut souligner deux aspects dans l’établissement d’une relation. Premièrement, le simple fait d’utiliser un discours non procédural pour mettre l’enfant à l’aise. Cela en particulier les enfants qui ont besoin de beaucoup de soutien. Deuxièmement, rassurer l’enfant pour l’aider à s’habituer à la situation clinique inconnu et des attentes claires.

Encourager le parent à préparer son enfant

L’assurance est inhérente à la préparation efficace des parents à une procédure douloureuse. En effet, certains enfants préfèrent vraiment que les parents les préviennent avant qu’ils n’aillent à la clinique. En fait ils ne souhaiteraient pas que ce soit une surprise. On constate que chaque procédure peut marquer l’enfant durant toute la vie.

En fait, les parents doivent faire les soins, mais cela ne doit pas être une surprise pour les enfants. Ils doivent pouvoir laisser une image forte à leurs enfants qui pourront s’appuyer sur cela. En outre, le fait de donner aux parents un rôle défini est important dans la préparation de leur enfant. C’est également rassurant pour les parents qui pourraient autrement se sentir incertains et impuissants à aider.

Partager :