Quelles sont les aides pour le maintien à domicile des personnes âgées ?

130
Partager :

Vieilli paisiblement chez soi est sans doute ce que tout le monde désire. Mais après un certain âge et dans certaines conditions, vivre dans son propre appartement devient compliqué. Il faut recourir à des aides à domicile et faire des modifications dans la maison. Ce sont des dépenses supplémentaires, qu’heureusement quelques aides permettent d’alléger.

L’aide « Bien vieillir chez soi »

C’est une aide accordée par l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) uniquement aux personnes ayant au moins 60 ans. Elle est entièrement consacrée pour la rénovation du cadre de vie, afin qu’il soit adapté au besoin d’un sénior en perte d’autonomie. On peut recourir à cette aide pour mettre en place des barres d’appui à des endroits clés ou pour la pose des revêtements non glissants.

Lire également : Un smartphone est-il adapté aux personnes seniors ?

L’aide pour l’amélioration de l’habitat

Elle est octroyée par la caisse de retraite et s’élève à près de 3 500 €. Le dispositif concerne les anciens fonctionnaires du public et ceux qui ont été sujets à la fiscalité générale. Les démarches pour l’obtention varient selon que le patient soit dans l’un ou l’autre de ces deux catégories. Les personnes concernées doivent avoir au moins 55 ans et être en situation de perte d’autonomie.

L’aide à l’adaptation

L’aide à l’adaptation est destinée aux personnes :

A voir aussi : Pourquoi les séniors ne sont pas séduits par les tablettes ?

  • Âgées de plus de 70 ans ;
  • En situation de perte d’autonomie ;
  • Aux revenus insuffisants ;
  • Ayant travaillé dans le secteur privé ;
  • Aux locataires et aux propriétaires.

Cette aide doit être consacrée pour les rénovations des sanitaires et des salles de bains. Les bénéficiaires peuvent percevoir près 5 000 €.

La Prestation de Compensation du Handicap

Il s’agit d’une aide du conseil départemental dédiée exclusivement aux handicapés. Pour en bénéficier, le handicap doit être détecté avant vos 60 ans et vous devez être âgé de moins de 75 ans. Le montant attribué sera fonction de la dépendance (partielle ou totale), les revenus, etc. La demande se fait auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

L’Allocation personnalisée d’Autonomie

L’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) est considérée comme le plus avantageux en cas de maintien des personnes à domiciles. Les bénéficiaires sont ceux qui ont des difficultés à accomplir des actes quotidiens importants pour leur survie. Si vous êtes éligible, vous obtenez entre 28,29 € et 1 282,09 € par mois. Pour la demande, rapprochez-vous du CCAS, du CLIC, du conseil départemental, de votre mutuelle ou de votre assureur.

Les aides fiscales

En cas de maintien à domicile de personnes âgées, certains avantages fiscaux sont accordés. Par exemple, vos impositions seront revues à la baisse si vous engagez une aide à domicile ou si vous obtenez des remboursements.

Partager :